vendredi 20 septembre 2013

Comment le Feldenkrais aide les sportifs de haut niveau

Je partage avec vous un article publié sur le blog d'une de mes collègues, Paule Rigaud :

http://monfeldenkraisblog.tumblr.com/post/61480336611/comment-le-feldenkrais-aide-les-sportifs-de-haut-niveau


image 
Cette photo de Frédérick Bousquet, champion de France de natation, dans les mains de Choune Ostorero, praticienne Feldenkrais qui travaille avec les sportifs de  haut niveau, a été prise lors du championnat de France de natation de Schiltigheim en 2011.
Ancienne sportive de haut niveau elle-même, Choune raconte : « J’accompagnais mon mari avec deux de ces nageurs. Je suis quelqu’un qui parle très facilement aux gens et je suis venue à parler de la méthode avec Fred. Il m’a dit : ‘Non, je ne connais pas. C’est quoi ton truc, ça à l’air super intéressant. Est-ce que je peux essayer ? Est-ce que je peux me mettre sur ta table ?
J’étais un petit peu mal à l’aise car faire une IF* juste avant une course avec des gens qui ne connaissent pas la méthode, c’est pas évident.  Ca change quand même beaucoup les sensations, or les nageurs sont réglés comme du papier à musique. Finalement, il s’allonge sur ma table.
A la fin de la séance, il me demande, ‘je fais quoi là?’. Je lui conseille de nager un peu avant sa course pour prendre des sensations. Il revient me dire : ‘c’est énorme !’. Et puis il a nagé et a fait un temps qui le qualifiait en finale. Il est revenu me voir le lendemain pour me redire combien il avait trouvé ça intéressant. C’était vraiment une très belle rencontre. Malheureusement il s’entraînait aux Etats Unis et je n’ai pas pu retravailler avec lui. »
Choune ne travaille pas qu’avec des nageurs mais aussi des cavaliers, les cyclistes Samuel Dumoulin, Aurélien Fontenoy et aujourd’hui l’équipe de France junior de saut à ski.
« Le Feldenkrais est vraiment pertinent pour les sportifs. Il permet à la personne de trouver des solutions en elle pour pouvoir appliquer ce qu’on lui demande. » La méthode permet en effet d’affiner l’usage que l’on a de soi pour développer une efficacité plus grande du geste technique, favoriser la récupération et de prévenir les blessures. Et ça commence souvent par un travail de base permettant aux sportifs de se situer par rapport à eux-mêmes et à l’espace.
A cet égard, l’expérience de Choune avec Stéphanie Douard-Ferchichi, nageuse aveugle sélectionnée aux JO de Londres, est « bluffante ». « La toute première fois que je l’ai vu, c’était en compétition. Ce que je remarque tout de suite, c’est qu’elle a les bras tout abîmés. Elle me dit qu’elle prend les lignes. Son entraîneur ajoute que c’est typique pour les aveugles : comme ils ne voient pas, ils nagent en zigzag, ils cherchent les contacts car ils se situent mal dans la ligne.
Je réponds à son entraîneur qu’elle n’a pas à se situer par rapport à l’espace mais par rapport à elle même. Il hausse les épaules. Je décide de faire une petite IF sur l’axe. Puis une collègue est venue la chercher, l’a raccompagné au bord du bassin pour qu’elle nage un peu avant sa course. Avant qu’elle se lance dans la course, j’avais demandé que quelqu’un lui mette la main sur sa tête et lui donne un peu de pression pour lui rappeler son axe.
Quand je revois entraîneur après la course, il m’attrape par les deux épaules et me dit : ‘Elle n’a pas touché une fois la ligne, ni le mur ! Comment t’as fais ? Je n’ai jamais vu ça ! Ca fait plusieurs années que je l’entraine !’. En fait je n’avais rien fait, je lui avais juste fait prendre conscience de son axe et donc qu’elle pouvait aller droit. »   
Choune est une passionnée et ça se sent. Elle se « régale » dans sa pratique qui lui « permet de rester dans le milieu sportif sans se faire mal ». « Je fais du Feldenkrais pour aider les gens avec qui je suis à l’aise, c’est à dire les sportifs et leurs entraîneurs » confit-elle. A en juger par les témoignages sur son site, ils sont contents.
Retrouvez plus d’images de son travail, notamment avec des nageurs de différents clubs (Chambéry, Grenoble, Valence, Lyon…) lors du championnat de France de Dunkerque cette année, sur sa page Facebook.

* Intégration Fonctionnelle. C’est une séance individuelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire